Les VPN en Russie seront interdit en novembre 2017

russian flag on a pole over beautiful skyDans nos colonnes, nous avons parlé à plusieurs reprises de l’interdiction des VPN en Chine.

Mais la Russie n’est pas en reste, car depuis plusieurs mois, les VPN en Russie sont attaqué prétexte qu’il facilite la communication entre les terroristes.

Le Kremlin l’a joué en finesse contrairement à la Chine qui a fait une annonce officielle pour bannir les VPN en 2018.

Ainsi, la Russie a simplement interdit tous les outils qui permettent de contourner les lois de blocage du pays.

Dans le lot, on a TOR, le Proxy et évidemment les VPN en Russie Hidemyass, VyprVPN, NordVPN.

Le Timing n’est pas anodin. En 2018, il y aura des élections en Russie et Poutine veut s’assurer de faire taire la moindre voix de l’opposition.

La Confédération Russie et la Parlement ont fait passer la loi sur l’interdiction des VPN en Russie comme une lettre à la poste.

Mais est-ce que cela aura un impact sur les fournisseurs étrangers ? Non, car la Chine expérimente déjà le blocage des VPN et les fournisseurs arrivent toujours à surmonter l’obstacle.

Ce sera la même chose en Russie, mais des fournisseurs VPN moins performants risquent de ne plus fonctionner.

Depuis quelques années, la Russie a fait passer plusieurs lois pour créer un internet national. Le coup de semonce a été que les autorités russes exigeaient que tous les fournisseurs stockent leurs données en Russie.

Ensuite, il fallait que ces services bloquent les sites considérés comme illégaux par le Kremling et maintenant, l’interdiction de VPN en Russie en novembre 2017 vient finir la boucle en empêchant les internautes d’accéder à d’autres informations que celles fournis par le pouvoir en place.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.

Ce site est un seulement un site d'actualité et ne contient aucun lien torrent