Les opérateurs de Libertyland jugés en mars 2018

Symbol of law and justice in the empty courtroom, law and justice concept, blue toneEn 2015 et en 2016, on a vu la fermeture fracassante des sites pirates francophones comme Zone-Telechargement ou T411, mais en 2011, le site Libertyland subissait déjà le même sort.

Après plusieurs années de procédures, les administrateurs, au nombre de 4 et basés à Rennes, vont être condamné en mars 2018.

Ils pourraient écoper de 5 000 à 10 000 euros d’amendes et une peine de prison allant jusqu’à 12 mois.

Pendant la saisie des serveurs et l’enquête, les autorités avaient découvert près de 200 000 euros sur des comptes bancaires à l’étranger.

Libertyland était un site de téléchargement direct et en 2011, c’était l’un des plus populaires en France. Il avait une moyenne de 800 000 visiteurs ce qui est la moyenne des sites pirates actuels.

Cela montre que malgré les fermetures et les sanctions, le piratage n’a cessé de progresser. Quelques milliers d’euros d’amende et 12 mois de prison parait bien léger, car les Majors ont tendance à demander beaucoup plus.

Toutefois, comme le site était ancien, la portée du piratage n’était pas la même. Notons qu’après la fermeture de Libertyland, d’autres sites l’ont remplacé dans les semaines qui ont suivi, notamment LibertyVF qui existe toujours aujourd’hui, mais qui se concentre sur le streaming.

Que vous utilisez du streaming, du téléchargement direct ou du torrent, vous devez toujours vous protéger avec un VPN comme NordVPN, Hidemyass, VyprVPN.

Depuis plusieurs années qu’on couvre l’actualité du piratage, une tendance se dessine qui est la poursuite des utilisateurs lambdas. Prenez les devants et protégez-vous dès maintenant pour éviter les mauvaises surprises.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.

Ce site est un seulement un site d'actualité et ne contient aucun lien torrent

×

Économisez jusqu'à 57% pendant tout le mois de février chez Hidemyass Obtenez votre réduction