Comment éviter hadopi ?

EVITER HadopiÉviter hadopi : est-ce possible ?

Éviter hadopi est possible et même relativement aisé à condition de savoir comment s’y prendre, mais pourquoi éviter hadopi ? Il faudrait pour cela partir de la source du problème.

Il y a de cela une quinzaine d’années, on ne trouvait pas beaucoup de sites de musique, vidéos ou il était possible de télécharger des œuvres à bon prix, parallèlement, ilàexistait un flot de sites ou n’importe qui pouvait accéder à n’importe quelle oeuvre le plus librement du monde.

C’était des sites de partages, les internautes y laissaient des documents et téléchargeaient ceux dont ils avaient besoin et qui avaient été laissé par d’autres.

C’est un troc des plus raisonnables diront certains, mais un gros problème se pose : les maisons d’édition. Ces dernières estiment que par la faute des sites de partages, elles perdent des millions par an.

Exagèrent-elles, veulent-elles simplement avoir plus de bénéfices, peut-être oui, peut-être non, mais une chose est certaine, elles ont commencé à agir.

Les internautes à leur tour ont rapidement compris que les choses avaient changé. En Amérique, en France et dans bien d’autres pays, des organismes veillent désormais à ce que les internautes ne s’égarent plus dans de “mauvais” sites.

Est-il possible d’échapper au contrôle de ces organismes, à l’instar d’Hadopi et télécharger sans la moindre crainte. La réponse est oui, sans aucun doute.

Comment éviter hadopi ?

Pour éviter hadopi, il faudrait que l’adresse ip repérée lors du téléchargement ne puisse pas conduire à son propriétaire.

On peut essayer de télécharger depuis un lieu public, mais quel intérêt y aurait-il à le faire ? Les chances de se faire prendre sont tout aussi grandes que si on le faisait depuis son domicile.

Il ne reste qu’à employer une adresse qui ne mènera hadopi nulle part ou pour être plus concret, une adresse de rechange. Il existe deux moyens de changer son adresse ip : le proxy et le vpn.

Employer un proxy pour échapper à hadopi revient exactement au même que de pratiquer la politique de l’autruche. Ils sont rarissimes les sites qui se laissent encore leurrer par les proxy et si ces derniers ne se font plus avoir, il n’y a aucune chance d’échapper à Hadopi de cette manière. Il ne reste donc comme option unique que le VPN.

Peut-on employer un vpn gratuit ? Oui, mais dans ce cas, on n’a en principe pas grand chose à craindre d’ Hadopi et pour cause, on ne trouve pratiquement aucun fournisseur gratuit qui permet à ses abonnés de télécharger à leur guise.

Une seule alternative reste donc disponible : le vpn payant.

Avec quel fournisseur peut-on éviter efficacement hadopi ?

Pour éviter hadopi, on peut choisir n’importe quel fournisseur vpn à une condition : qu’il ne soit pas situer en France. Cela signifie que ipvanish, hidemyass ou VyprVPN fera largement l’affaire.

VyprVPN avec plus de 700 serveurs localisés dans 30 pays, plus de 200 000 adresses,un service Usenet et de stockage de données en ligne, il est certainement un des fournisseur VPN qui a la plus grande offre.

Le tarif est conséquent ; 14,99$/mois. Hidemyass ne propose certes ni service usenet, ni service de stockage, mais avec 72 000 adresses dans 140 locations de 66 pays du monde, les usagers ne pourront aucunement se plaindre de ne pas avoir l’embarras du choix.

Les tarifs ? On conseillera de prendre un abonnement annuel sur hidemyass, car ce dernier ne s’élève qu’à 6,55$/mois. Le forfait annuel est deux fois plus cher.

Venons en à ipvanish, 14 000 adresses ip de rechange dans 47 pays, avec un peu plus de 110 serveurs et le tout pour 6,49$/mois. Besoin d’un forfait mensuel, il sera fortement désavantageux, car sur ipvanish, il coûte 10$/mois

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.