Une offre légale moins convaincante que la musique torrent!

Chaque jour, des millions d’internautes se connectent en grande partie pour se procurer des clips vidéo, les tubes et les chansons cultes de leurs stars préférées.

Aujourd’hui, le contenu audio fait partie des denrées numériques les plus accessibles sur Internet. Les sites de torrents et les plateformes de téléchargement direct constituent de véritables mines d’or pour les mélomanes de tous les genres de musique.

Malgré les efforts des associations de lutte contre le partage de la musique piratée, la musique torrent attire davantage les uns et les autres.

Pourquoi autant de préférence pour le contenu dit « illégal » ? Quelles sont les avantages et limites des sites de torrents et du téléchargement direct ?

Torrent musique, le flot submerge l’offre légale

Une offre légale en perte de vitesse

La loi interdit la fourniture et le téléchargement de la musique piratée, que ce soit sur The Pirate bay, sur Lookziz, ou ailleurs.

Mais ceux qui ne jurent que par l’offre légale, ont déjà eu l’amère expérience de rechercher une œuvre précise sur les sites « légaux » de musique, sans parvenir à la trouver.

Qu’ont-ils fait par la suite,après avoir écumé en vain toutes ces plateformes dites « licites » ? Ont-ils osé s’aventurer sur les nombreux sites alternatifs, au risque de tomber dans l’illégalité ?

A cette question les réponses ont bien souvent été affirmatives. La fin finit souvent par leur imposer les moyens adéquats : la musique torrent.

Sur ces sites de musique torrent que la Hadopi et ses tenants accusent d’être des contrefacteurs, toutes les œuvres sont disponibles et l’on peut les avoir gratuitement.

Il est extrêmement rare de ne pas trouver une chanson particulière sur les sites de musique torrent. Et cette situation dévoile le grand écart existant entre la demande des français en contenus culturels et l’offre que leur propose la filière dite légale.

musique torrent

Une solution douteuse, élaborée par la Hadopi

En 2014, la Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des droits sur Internet, a essayé de combler ce retard, en lançant une  initiative particulière concernant la disponibilité des œuvres.

Le but de cette initiative était de permettre aux internautes de signaler à l’autorité, les œuvres absentes sur les plateformes légales, quitte à la Hadopi de faire les recherches nécessaires.

Autrement dit, cette institution espérait que les clients contrôlent la mise à jour des catalogues à la place des distributeurs ! Malheureusement peu de Français a mis la main à la pâte, refusant de faire le travail qui devrait revenir au vendeur. Ce rejet des internautes a rendu vaine cette initiative de la Hadopi.

Pour résumer, l’offre légale a encore du chemin à faire pour ne pas se faire noyer par la musique torrent qui abonde sur les sites comme CPASBIEN.COM, Torrent-Français, IsoHunt, The Pirate Bay et autres comblant au mieux la demande.

Des méthodes de téléchargement plus efficaces

Les techniques de téléchargement décrites ci-dessous, sont très populaires. Cependant elles ont chacune leurs limites et avantages.

Le Peer-To-Peer (P2P) de BitTorrent

Le peer-to-peer est le protocole de transfert de fichiers le plus utilisé par les réseaux de partage de contenus libres.

Il permet à plusieurs internautes d’échanger des fichiers .mp3, des documents, des films et toutes sortes de fichiers,  stockés sur leurs ordinateurs respectifs, sans l’intermédiaire d’un serveur central.

Chaque utilisateur peut mettre à la disposition de ses pairs, le dernier album de son artiste préféré. Les autres peuvent alors par le biais d’un logiciel spécialisé comme BitTorrent ou µTorrent obtenir des copies conformes de cet album en procédant par téléchargement progressif.

Le P2P est utilisé sur tous les sites de torrents, que ce soit pour la musique torrent, les vidéo torrents, pour les jeux, ou les livres.

C’est une méthode de téléchargement qui est facile à utiliser et rapide en termes de vitesse de transfert de fichiers.

Par ailleurs, les sites web qui proposent les liens de téléchargement par cette méthode sont majoritairement non-commerciaux.

Le téléchargement n’est pas payant, et il n’y a aucune limite pour ce qui concerne le nombre de fichiers téléchargés par jour, ni pour la taille des fichiers.

Cependant, la popularité des sites torrents a fait d’eux des cibles de premier choix pour la Hadopi et les Majors de l’industrie de la musique et celle du cinéma.

C’est la raison pour laquelle de nombreux internautes utilisent désormais  les VPN (réseaux privés virtuel) comme Hidemyass, VyprVPN, et NordVPN afin de masquer leurs adresses IP, pour ne pas être épinglés par la Hadopi.

On le sait, être accroc de musique torrent attire parfois des ennuis… Mais c’est seulement pour ceux qui ne savent pas se protéger comme il faut.

Le  téléchargement direct

Les sites de téléchargement directs sont un peu plus restrictifs que le P2P. Ce sont des sites qui limitent le nombre de téléchargements par jour, la vitesse de téléchargement, la taille maximale accessible par fichier.

Pour avoir plus de privilège, il est souvent nécessaire d’ouvrir  un compte prémium, qui est payant bien entendu, sans oublier que les sites de téléchargement direct, sont très surveillés par les autorités en charge de la protection des œuvres sur internet.

Le cercle fermé des newsgroups

Les newsgroups ne sont pas des espaces ouverts. Ce sont plutôt des groupes de discussions fermés. Pour y accéder, il faut nécessairement s’abonner à un serveur de newsgroups comme NewsHosting.

Avec les newsgroups, les fichiers sont téléchargés par petits bouts. Plusieurs dizaines de petits bouts sont téléchargés puis regroupés à l’aide d’un logiciel pour reconstituer le fichier original.

En définitive, il y a plusieurs moyens de partager des ressources pour répondre aux besoins d’autres internautes et obtenir ce dont on a besoin et qui est en leur possession.

Il faut retenir que si de nombreux internautes continuent d’adopter les méthodes de téléchargement dites « illégales », c’est surtout à cause de la mauvaise organisation des promoteurs de l’offre légale.

Une offre qui en plus de coûter parfois les yeux de la tête, et ne couvre pas la demande des mélomanes.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.

Ce site est un seulement un site d'actualité et ne contient aucun lien torrent

×

OFFRE DE PRINTEMPS - 55% de réduction chez Hidemyass Obtenez votre réduction