Deep Web : qu’est-ce que c’est et comment y accéder ?

Deep web ! Voilà une expression qui laisse de nombreuses personnes perplexes. Il est, en effet, surprenant de réaliser qu’il existe deux mondes parallèles sur le net : le web visible et le web invisible.

C’est le web invisible qui est encore appelé deep web. Mais que propose le deep web que n’offrirait pas le web visible ? Présente-t-il des avantages par rapports a ce dernier et si oui, lesquels ?

Deep web: à quoi ressemble la partie visible de l’iceberg

Parlant du deep web, la partie visible de l’iceberg est le web visible encore appelé web surfacique. Tout le monde sait comment y accéder.

Ouvrez votre navigateur, entrez l’adresse du site ou rendez-vous sur un moteur de recherche et voilà … Ce n’est pas plus complexe que ça.

Tous ces sites sont indexables et chaque année des entreprises dépensent des millions d’euros pour que leurs sites occupent la première place sur les moteurs de recherche et soient connus de tous.

Seulement voilà, savez-vous quel pourcentage du web représente cette partie visible connue de tous ? La majorité sera tentée de répondre 40 à 50 % parce qu’on a tous la sensation que le web visite est infiniment large.

À tort, car la comparaison a l’iceberg est parfaite. Le web surfacique ne représente en réalité que 10 % du web dans son intégralité.

info-deep-web-3

Deep web : vive la face cachée de l’iceberg

Si vous comptez sur les moteurs de recherche classique pour accéder aux sites du deep web, vous n’y accéderez jamais. Ces sites ne sont simplement pas indexés.

Le seul moyen de s’y rendre est soit d’avoir le lien du site, soit encore de recourir aux outils spécialisés. Une question s’impose : pourquoi ces 90 % ne sont pas indexés par des moteurs de recherche ? Les raisons sont multiples et essentiellement dues à la configuration du deep web.

La première des choses à comprendre est qu’une bonne du deep web est illégal, et même très dangereux. La quasi-totalité de ces sites ne souhaite donc pas apparaître au grand jour.

Ils n’en ont pas besoin. Ils sont connus des initiés et cela leur suffit. Pour rester dans l’ombre, ils prennent des dispositions spéciales. On peut citer entre autres :

  • La création de balises HTML particulière qui compliquent l’indexation ou la rendent simplement impossible.
  • La génération de pages dynamiques uniquement sur requête codée du visiteur
  • L’usage d’un langage javascript particulier inconnu des robots d’indexation
  • Le codage des pages. Cette tactique est particulièrement vu que pour accéder au site, l’usager se doit de montrer patte blanche. Sans le bon code ou mot de passe, le vrai site n’apparaîtra jamais.
  • L’usage de fichiers autres que HTML

Il arrive également que certains sites ne cherchent pas vraiment à se cacher. Cependant, la taille des fichiers qu’ils proposent est tellement grande que les robots ne parviennent simplement pas à les indexer.

Deep web : que propose t-il ?

La bonne question serait : que ne trouve-t-on pas le deep web ? Sur le deep web, on trouve absolument tout et il ne s’agit pas d’une exagération.

La musique, les fichiers – des piratés aux illégaux et dangereux, en passant par les dossiers secrets -, la drogue, les organes humains, les articles volés et interdits, la liste est longue.

Si vous souhaitez recruter un tueur à gages, vous le trouverez également dans le deep web en vous rendant sur les “bonnes pages jaunes”.

C’est dire a quel point l’éventail des services et offres est large. C’est justement pour cela que le deep web n’est pas recommandé à tous.

Si on peut y trouver aisément des tueurs à gages, il ne fait aucun doute qu’on y trouvera également des hackers. Ceux-ci n’auront rien en commun avec les apprentis sorciers qui se baladent sur le web surfacique.

On ne compte plus le nombre d’internautes qui l’ont appris à leur dépens, lorsqu’ils ont été dans l’obligation de formater entièrement leur ordinateur – pour les plus chanceux -, ou acheter un nouvel ordinateur après s’y être rendu.

On ne fera même pas allusion à ceux qui ont perdu de loin plus après s’être fait voler des données personnelles hautement sensibles.

deep web

Deep web : les précautions à prendre avant le grand plongeon

Si on compare le deep web à une destination touristique, ce sera l’Afghanistan ou la Syrie. Il est évident qu’on ne peut pas s’y rendre sur un coup de tête. De nombreuses précautions sont à prendre avant d’envisager même théoriquement d’y faire un tour.

Un bon anti-virus

Si vous avez le moindre doute sur les compétences de votre anti-virus, n’y pensez même pas. Il est impossible d’éviter des virus sur le deep web. La question est de savoir si votre logiciel est suffisamment efficace pour vous protéger même des “bombes atomiques”.

Un excellent pare-feu

Pour accélérer le téléchargement sur un site torrent, il est parfois recommandé de désactiver le pare-feu. Sur le deep web, une démarche de ce genre signe l’arrêt de mort du malheureux qui le fera.

Un VPN

Cet outil est tout aussi incontournable que les précédents. Ce ne sont pas les bons fournisseurs qui manquent. De hidemyass à ipvanish en passant par private internet access, la liste est assez longue.

Assurez-vous que le fournisseur choisit offre une protection complète. Il s’agit ici tant de celle de l’adresse IP que de celle des mots de passe par exemple.

Un navigateur spécialisé

Employer un navigateur classique pour surfer sur le deep web, n’est pas le meilleur des choix qu’on puisse faire. Optez plutôt pour des navigateurs comme Hornet, Tor, Tails, I2P, Subgraph OS, Freepto, ou encore Ipredia OS.

L’avantage avec ces navigateurs est qu’ils permettent de naviguer incognito. Est-ce vraiment nécessaire quand on emploie un VPN ? Pour se rendre sur le deep web, oui !

Du bon sens

Le deep web est une jungle, c’est un pays en guerre. Tenez-en toujours compte. Ce n’est pas un lieu où on se lance aveuglement à la découverte. Si vous ne savez pas où vous allez, n’y allez pas.

Bienvenue sur le deep web : ou aller ?

Tout est prêt, vous avez téléchargé et installé Tor – c’est le navigateur numéro 1 -, que devez-vous faire par la suite ? Si vous êtes novices sans aucune connaissance informatique, commencez la découverte par The Hidden Wiki.

Il est impossible d’accéder à ce site comme on le fait sur des sites classiques. L’adresse de ce site est une succession de chiffres et de lettres : http://zqktlwi4fecvo6ri.onion/wiki/index.php/Main_Page .

Inutile d’essayer d’ouvrir cette adresse sur un navigateur “conventionnel”, il n’y arrivera pas. Mais, il reste possible d’avoir une idée approximative de ce qu’il propose en employant son adresse  pour “frileux” : http://thehiddenwiki.org/.

Il est à noter que l’usage de Hidden Wiki n’est pas obligatoire. Ce site est juste important parce qu’il offre une sécurité relative lors de la découverte du deep web.

Les sites qu’ils proposent sont plus ou moins sécurisés et le nouveau venu ne risque pas gros. Ceux qui n’ont pas peur de risquer peuvent se rendre la page du Uncensored Hidden Wiki à l’adresse: http://uhwikih256ynt57t.onion/wiki/index.php/Main_Page. Sur ce site, vous vous aventurerez véritablement à vos risques et périls.

Voici une minuscule liste de sites auxquels on peut accéder sur le deep web.

On pourrait ajouter encore une bonne centaine, parmi lesquels les 7 plus grands marchés illegaux en ligne qui existent à ce jour : BlachBank, SilkRoad,The Pirate Market, Agora, NiceGuy, Cloud-Nine, Pandora, et Evolution.

Cependant, si vous souhaitez embaucher un hacker, acheter des faux documents, la drogue, des données volées ou des armes – pour ne citer que ça -, faites comme un grand.

Cherchez les sites vous-mêmes ….en vous rendant sur le moteur de recherche Grams : http://grams7enufi7jmdl.onion .

Tor-logo-2011-flat.svg

Deep web : est-il vraiment impossible d’y aller sans Tor ?

Deep web sans Tor ? Impossible ! C’est à peu près ce qu’affirme la majorité des articles qu’on peut trouver à ce sujet. En réalité, ce n’est pas vraiment le cas.

Il est possible d’accéder au deep web depuis n’importe Google Chrome, Firefox, Internet Explorer ou Safari. Vous n’ouvrirez peut-être pas tous les sites sur votre navigateur classique, mais vous aurez toutes les “bonnes adresses”. La solution pour y parvenir s’appelle : onion.city

En entrant cette adresse sur n’importe quel navigateur, vous ouvrirez la page de recherche. Les usagers de Google Chrome seront même ravis d’apprendre qu’il existe un plugin pour ce navigateur.

Ce moteur de recherche a vu le jour en fin février 2015 et est devenu rapidement très populaire. Il offre en effet la possibilité à tous de se familiariser avec le deep web sans grand risque.

Deep web : à quel moment commence l’illégalité ?

Si malgré les avertissements, vous décidez de vous rendre sur le deep web, il est important de savoir ce que vous risquez juridiquement parlant. Visiter le dark web n’est pas un crime et vous ne pourrez jamais être arrêté pour l’avoir fait.

L’installation de Tor ou de navigateur semblable n’est également pas illégale. Y effectuer des recherches pour trouver un hacker ou un tueur à gages a embaucher, des armes, de la drogue, etc n’est pas illégal.

Vous êtes dans le droit de vous informer. Le fait d’effectuer les recherches ne signifie pas encore que vous souhaitez commettre un acte illégal.

Vous pouvez tout aussi bien hanter les moteurs de recherche pour des raisons purement académiques. Vous ne risquez donc rien du tout.

Se rendre sur un site de vente d’armes, de drogue, terroristes et autres – hors mis les sites pédophiles – ne vous portera pas bonheur en cas d’arrestation.

Mais encore une fois, aucune justice dans le monde ne pourra vous condamner pour avoir simplement visité le site. Cependant, une fois que les échanges commencent, le bouclier de la légalité disparaît.

Cela signifie qu’une fois que vous commandez l’arme, la fausse carte, les faux papiers, votre dose de cocaïne, un “petit job” au tueur à gages et autres, votre tête se trouve désormais sur le billot.

Le deep web est un monde extrêmement riche, captivant et attrayant. Et les informations ci-dessus sont loin d’être une incitation à visiter le darknet… Darknet ? Le deep web a une sous-catégorie : le dark web ou dark net.

Sur le deep web, on trouve aisément une myriade de sites légaux, le dark web quant à lui n’est peuple que de brigands. Gardez donc à l’esprit que vous y allez exclusivement a vos risques et périls. Vous y trouverez absolument tout et bien plus encore, en bien et mal.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.