Les uploaders d’un torrent tracker sous pression par BREIN

Businessman hand pushing button web download icon over blue backgroundL’équipe néerlandaise de lutte contre la piraterie BREIN poursuit sa répression contre les fans de téléchargement sur les différents sites et services de partage de fichiers.

En effet, depuis quelques mois, BREIN a intensifié sa mission et ciblé plus sérieusement les utilisateurs des services P2P.

Cette équipe concentre désormais ses actions sur la capture des uploaders qu’ils soient sur des sites de torrent, Usenet, Facebook ou autres plateformes dédiées à cette pratique.

Ce groupe antipiratage a révélé cette semaine avoir obtenu une nouvelle victoire. Cette fois-ci, les victimes sont des membres d’un torrent tracker local dont deux DJ d’une station de radio en ligne sans licence.

Cette institution de lutte contre le piratage accumule les victoires récemment. Elle vient de régler un différend par une amende de 60 000 euros infligée par un tribunal local à six uploaders.

Dans cette décision du tribunal, il est clairement mentionné que ce site de piratage visait particulièrement le public hollandais. En ce qui concerne la radio, le tribunal a ordonné la fermeture de son centre d’émission.

Par contre, cette organisation fait preuve de compassion envers les uploaders réprimés. Selon BREIN, une partie de l’amende infligée par le tribunal peut être annulée au vu de la situation personnelle de ces derniers.

Cette annulation dépendra de l’attitude des pirates. S’ils évitent le partage illégal, ils seront exonérés de leur amende. Elle invite par ailleurs les DJ de la station de radio internet sans licence à se conformer aux règlements en vigueur dans le domaine de la presse locale pour acquérir leur licence.

Après une pareille série de succès, il est clair que cette organisation de lutte contre la piraterie ne va pas s’arrêter là. De ce fait, les utilisateurs de torrent tracker ont de quoi s’inquiéter. Heureusement qu’il est relativement simple d’éviter de se faire repérer par BREIN.

Utiliser un VPN pour opérer librement sur un torrent tracker

La plupart des organisations de lutte contre le piratage telles que BREIN se basent sur les adresses IP des internautes pour mettre la main sur les uploaders.

Or, les fournisseurs de VPN rendent invisible l’adresse IP de leurs abonnés en leur octroyant une nouvelle adresse. Du coup, l’abonné est hors des radars des organisations de lutte contre le piratage.

Les VPN permettent également aux internautes de contourner les restrictions géographiques et d’échapper aux différentes censures. Vous trouverez parmi les meilleurs VPN du marché des fournisseurs comme NordVPNHidemyass et VyprVPN.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.

Ce site est un seulement un site d'actualité et ne contient aucun lien torrent