Hadopi, que faire pour plus d’efficacité ?

Hadopi logoPour réglementer l’usage des œuvres protégées sur internet, la Hadopi a instauré le mécanisme de la riposte graduée qui lui permet de rappeler aux utilisateurs leurs devoirs et les limites de leurs droits.

Mais après sept ans maintenant, les avis divergent toujours sur ce mécanisme, car il ne tient pas compte de toutes les formes d’infractions.

C’est le cas du streaming qui est aussi une forme d’atteinte au droit d’auteur.

La Hadopi, une usine de gaz à la française ?

La riposte graduée a pour but d’amener les utilisateurs à une utilisation responsable d’internet.

C’est d’ailleurs pourquoi Nicolas Capt (avocat spécialisé dans les nouvelles technologies) estime qu’il faut criminaliser tout internaute auteur de téléchargement d’œuvres protégées.

Il faut donc que la Hadopi transmette à la justice tout cas d’usage illicite d’œuvres soumises au droit d’auteur.

Mais les statistiques portent à donner raison à ceux qui pensent que la Hadopi n’est pas si efficace. Car très peu de dossiers d’infraction sont transmis aux Tribunaux. Pour le compte de 2016 par exemple, on note seulement 0,016 % de cas transmis à la Justice.

C’est pourquoi beaucoup de personnes comparent l’institution à une usine de gaz. Car les internautes usant d’outils comme un VPN peuvent continuer à télécharger les fichiers protégés sans jamais payer pour leurs méfaits.

Au-delà de ce fait, notons que la Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des Droits sur Internet gère seulement les cas de téléchargements et pas ceux de streaming.

De ce fait, un internaute peut librement voir une vidéo protégée ou écouter un morceau protégé en ligne sans faire l’objet de représailles.

Or le streaming et le torrent sont deux actes illégaux qui doivent subir les mêmes rigueurs si la Hadopi entend bien accomplir ses missions.

Du torrent à l’insu de la Hadopi, c’est possible avec un VPN

Il est vrai que la Hadopi fournit de gros efforts pour la surveillance d’internet afin de repérer les auteurs d’usage illégal d’œuvres protégées.

Mais si vous le voulez, vous pouvez continuer à surfer sur des sites de torrent de façon anonyme grâce à un VPN qui chiffre vos données. Ainsi nul ne saura quels téléchargements vous faites à partir d’un site.

Vous pouvez opter pour HideMyAss, IPVanish ou ExpressVPN. Ce sont des fournisseurs performants dans le cryptage de vos données sur internet.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.