Le guide ultime sur le Proxy

Un serveur proxy est une machine qui sert de relais quand vous vous connectez à internet. Cette machine peut être sur un réseau local ou sur le web. Considérez-le comme un intermédiaire qui prend vos requêtes sur internet et ensuite, il les redirige vers le site que vous voulez. Il existe plusieurs avantages du proxy. À la base, il a été conçu pour les entreprises et les réseaux locaux. Cela permet d’optimiser les connexions en local et d’avoir une sécurité supplémentaire pour éviter les connexions entrantes. Ensuite, les gens ont compris que le proxy pouvait servir à changer d’adresse IP et cela a ouvert la voie aux premières méthodes pour être anonyme et pour pirater sans craindre de se faire identifier.

Comment fonctionne un proxy ?

Le terme proxy signifie « agir pour au nom d’un autre » et c’est exactement ce qu’il fait. Au fil du temps, la confidentialité et la protection des données sont devenues une priorité sur le web. Et on a aussi compris que l’adresse IP était le principal maillon faible. L’adresse IP est ce qui vous identifier sur le réseau des réseaux. C’est comme votre adresse de domicile, mais sur internet. Quand vous vous abonnez à un fournisseur d’accès à internet, celui-ci enregistre votre identité. Ensuite, à chaque fois que vous vous connectez, il vous alloue une adresse IP. Cette dernière peut être statique ou dynamique.

Dans le premier cas, elle ne change pas, mais majoritairement, ce sera le second cas où elle change à chaque connexion. Mais qu’elle change ou non n’a pas d’importance, car elle est toujours associée à votre identité. Avec votre adresse IP, on peut connaitre dans quel pays et même dans quelle ville vous habitez.

C’est là que le proxy intervient. Imaginez que vous alliez sur Amazon. Si vous passez par un proxy, alors vous tapez l’adresse du site d’Amazon et le proxy va prendre votre requête et la rediriger sur Amazon. Mais la différence est que la requête est associée avec l’adresse IP du serveur proxy. Ainsi, si vous passez par un proxy en Russie, alors votre adresse IP sera russe. C’est l’un des moyens pour contourner le géoblocage.

Comment utiliser un proxy

Une fois qu’on a compris le fonctionnement d’un proxy, comment peut-on les utiliser ? Vous avez deux manières. La première est de configurer votre navigateur que ce soit sur Chrome, Firefox, etc.

Configurer un proxy dans Chrome ou Firefox

  • Sur Chrome – Allez dans Paramètres/Systèmes et cliquez sur Accéder aux paramètres de proxy de votre ordinateur. Cela ouvrira la partie Réseau de Windows et cliquez sur le bouton « Paramètres Réseau ». Dans la fenêtre qui s’affiche, vous aurez une partie « Serveur proxy » où vous fournissez l’URL du proxy. Cette URL peut être une adresse IP ou une adresse de site web comme power.re/proxy. Fournissez cette IRL dans le champ « Adresse » de la partie Serveur Proxy et cliquez sur OK. Désormais, Chrome passera constamment par ce serveur proxy.
  • Sur Firefox – Allez dans Options et cherchez la partie Proxy Réseau. N’oubliez que dans les paramètres de Chrome ou les options de Firefox, vous avez une barre de recherche. Tapez simplement proxy dessus et vous tomberez sur le bon réglage. Donc dans Proxy Réseau de Firefox, cliquez sur Paramètres et là, dans la partie « Configuration manuelle du proxy », vous pourrez mettre l’adresse du serveur, le port utilisé, etc.

Utiliser un proxy web

Pour certaines personnes, la configuration du proxy dans le navigateur peut semble compliqué et contraignant. Vous avez aussi le proxy web. Le principe est que vous avez un site qui sert de « portail ». Le plus connu est hide.me/fr/proxy. Accédez à cette page et vous verrez que vous pourrez fournir une URL. Par exemple Amazon.fr. Ce proxy gratuit vous offre aussi des serveurs dans 3 pays, à savoir, les Pays-Bas, l’Allemagne et les USA.

Vous avez également des options pour chiffrer l’URL, autoriser les cookies, supprimer les scripts, par exemple, pour bloquer la publicité, etc. Si vous avez choisi un serveur américain, alors vous pourrez être en France, mais grâce à ce proxy, Amazon pensera que vous êtes aux États-Unis. Le fait de changer de pays, via l’adresse IP, est très utile sur les sites marchands, car on sait que les prix varient énormément d’un pays à l’autre.

Si vous n’êtes pas familier avec les proxys manuels, alors utilisez le proxy web. Cela marche partout et c’est assez efficace pour fournir un début d’anonymat.

Les proxys gratuits et payants

Avant l’arrivée des VPN et de leur démocratisation, les proxys étaient le principal moyen d’être anonyme sur internet et contourner le géoblocage. Ce dernier est simplement le fait que certains sites ou services ne sont pas disponibles dans votre pays. Par exemple, si vous voulez voir des émissions en Replay de TF1, mais que vous n’êtes pas en France, alors vous ne pourrez pas y accéder. La raison est que TF1 bloque toutes les adresses IP qui ne sont pas françaises.

Avec un proxy basé en France, vous aurez une IP française et vous pourrez vous connecter sans aucun problème. Cette puissance des proxys a créé une demande. Et on a eu des fournisseurs qui ont commencé à proposer des proxys gratuits et payants.

Le proxy gratuit

Le proxy gratuit, on en a déjà donné un exemple avec hide.me. Vous fournissez l’URL et il vous permet de surfer avec un anonymat relatif. Malgré la gratuité, ce type de proxy a plusieurs inconvénients. Le plus important est qu’il sera très lent. Parfois, on peut perdre jusqu’à 70 % de sa connexion. Ainsi, si vous avez un débit de 20 Mpbs, alors vous surferez à peine à 5 Mb/s. La raison est que comme c’est gratuit, tout le monde l’utilise et les serveurs sont saturés. De plus, on ne peut pas l’utiliser 24 h 24. Souvent, ces proxys gratuits ont un volume de téléchargement limité. Cela peut être 100 ou 500 Mo par jour.

Ensuite, vous ne pourrez pas faire certaines choses comme envoyer des mails. En effet, des services comme Gmail ou Yahoo luttent activement contre le Spam et ils regardent le serveur de la provenance des mails, mais aussi l’adresse IP. Si des spammeurs ont utilisé le serveur proxy gratuit que vous utilisez, alors vous serez aussi considéré comme un spammeur et vos mails se retrouveront toujours dans la boite aux spams.

Un proxy est tout sauf gratuit

Ensuite sur le web, il faut toujours se poser cette question : Comment un site gagne-t-il de l’argent ? Ou plutôt quel est le bénéfice mutuel entre vous et un service ? On vous donne un exemple. Vous utilisez gratuitement Facebook. Vous pouvez faire des tas de choses, mais qu’est-ce que vous apportez à Facebook ? Dans quelle manière, Facebook considère-t-il qu’il vous est redevable ? Où est son intérêt ? Quand vous achetez une chose dans un magasin, le vendeur ou le propriétaire ont tout intérêt à vous satisfaire, car vous êtes le client ? Qui est le client de Facebook ?

Ce n’est pas vous puisque vous ne le payez pas. Son client est les annonceurs et ses actionnaires. Ce qui fait qu’il fera tout pour les satisfaire eux et non vos intérêts. La conclusion est que Facebook va toujours vendre vos données personnelles, car vous n’êtes pas son client et il n’a aucune raison de vous satisfaire.

On peut appliquer le même raisonnement à tous les services gratuits où vous n’êtes pas le client. Comment un serveur proxy est-il financé ? Généralement, c’est à vos données personnelles. En effet, ces serveurs modifient votre adresse IP, mais votre connexion reste en clair. Et c’est même un risque. Car cela signifie qu’une tierce partie peut savoir ce que vous faites en ligne et c’est inestimable pour les annonceurs.

Les 5 meilleur proxy gratuits

Malgré les limitations des proxys gratuits, nous vous avons concocté une petite liste de 5 proxys gratuits qui sont les meilleurs dans leur domaine, que ce soit par les recommandations de sites spécialisés ou par les utilisateurs.

1 – Hide.me

On en a déjà parlé, mais Hide.me coche de nombreuses cases sur le meilleur proxy gratuit. Il offre 3 pays pour les serveurs, il peut chiffrer la connexion. Mais surtout, il peut supprimer votre session de navigation. Le site garantit que rien de ce que vous faites n’est enregistré sur ses serveurs. On va dire que sa parole uniquement, mais jusqu’à présent, les utilisateurs n’ont jamais rapporté le moindre problème de violation de vie privée. Bonus, la possibilité de supprimer des scripts ou des cookies sur le site que vous visitez, via Hide.me, renforce l’anonymat de votre session.

2 – KProxy

KProxy est aussi un excellent choix. Il propose 10 serveurs et l’avantage est qu’on peut basculer de l’un à l’autre sans couper sa connexion. Ce qui signifie que votre anonymat est préservé tout au long. Il propose aussi une option payante, mais honnêtement, ça ne vaut pas le coup face à un bon VPN. Il fournit aussi une extension pour navigateur pour qu’on puisse l’utiliser à n’importe quel moment et sur tous les sites.

3 – ProxySite

ProxySite propose plus de 25 serveurs différents, 15 aux États-Unis et 10 en Europe. C’est déjà mieux si on veut contourner le géoblocage. Vous avez aussi des liens rapides qui permettent d’accéder à Google, Imgur, Reddit ou Facebook. Il y a une section Paramètres qui vous permet de choisir les meilleures options selon votre système d’exploitation et c’est toujours ça de prix. C’est un proxy gratuit, sans prise de tête qui fonctionne directement.

4 – Hidester

Hidester est assez récent dans les proxys gratuits, mais on apprécie sa simplicité enfantine. Vous fournissez une adresse web et il vous connecte. On a des serveurs pour l’Europe et les États-Unis et la connexion est chiffrée. Le proxy d’Hidester est principalement une vitrine pour son VPN. Et sur ce dernier point, on a des fournisseurs VPN qui sont supérieurs. Mais le fait que son proxy est assez apprécié des utilisateurs.

5 – Anonymouse

Anonymouse est l’ancêtre dans cette liste de serveurs proxys gratuits. Nous, on apprécie les services performants et aussi durables. Et il n’y a pas mieux qu’Anonymouse. Il existe depuis 1997 et donc, cela fait 23 ans qu’il propose ses proxys. On ne va pas nier que la page d’accueil est un peu austère. Cela ne nous étonnerait qu’elle ait été faite avec FrontPage de Microsoft ! Vous choisissez la langue, entre l’anglais et l’Allemagne et vous cliquez sur le lien intitulé Anonwww. Vous arriverez sur un proxy web tout ce qu’il y a de plus classique. Après quelques tests, on a trouvé qu’il était rapide et vu son âge, c’est remarquable.

Le proxy payant

Pour remédier à la quadrature du cercle du proxy gratuit qui est que malgré ses promesses, l’anonymat n’est pas au rendez-vous, on a le proxy payant. Le principe est le même, mais c’est déjà mieux, car vous êtes le client. Pour un forfait mensuel, un proxy payant sera plus rapide, proposeront plus de pays concernant ses serveurs et la connexion est souvent chiffrée. Le problème est que si on part sur ça, il vaut mieux passer directement au VPN, car il propose toutes ces options en plus d’autres et il est mille fois mieux.

4 avantages du VPN par rapport au Proxy

De nos jours, pour l’anonymat et les connexions sécurisées, le VPN a largement remplacé le proxy et pour 4 principales raisons.

Des milliers d’adresses IP disponibles dans tous les pays

On l’a vu dans le proxy gratuit et même payant, que le nombre de serveurs disponibles est vraiment bas. L’adresse IP étant l’une des clés de l’anonymat, il est compliqué d’en bénéficier pleinement avec un simple proxy. Le VPN est proposé par des fournisseurs en échange d’un forfait mensuel.

Et là, on revient à notre raisonnement du client pour un service. Avant toute chose, il est dans l’intérêt du VPN que vous restiez anonyme, car il gagne sa vie grâce à vous. De ce fait, il vous fournira un anonymat aussi sûr que possible et un chiffrement optimal. Si un fournisseur ternit sa réputation parce qu’il a trahi ses clients, alors c’est terminé pour lui. Ensuite, comme le service est payant, alors le fournisseur VPN peut constamment investir dans son infrastructure en achetant de nouveaux serveurs. Plus de serveurs signifie plus d’adresses IP. Il n’est pas rare qu’un seul fournisseur propose plus de 100 000 adresses IP disponibles.

Ensuite, ces milliers d’adresses IP sont répartis dans le monde entier. Vous voulez voir une émission de la BBC ? Pas de problème, vous aurez des serveurs britanniques. Vous voulez accéder au Netflix US, pas de souci, des milliers de serveurs américains vous attendent. Les bons fournisseurs VPN sont présents sur chaque continent.

Une vitesse incomparable

Même en payant pour un proxy, la vitesse ne sera pas optimale. On a mentionné qu’avec un proxy gratuit, vous perdiez jusqu’à 70 % de votre connexion. Avec un VPN, vous gardez jusqu’à 80 % de votre connexion. Cela vous permet d’avoir des vidéos aussi fluides que possible et d’avoir des téléchargements torrent à la vitesse de l’éclair. En fait, de nombreux joueurs en ligne professionnels n’utilisent que le VPN pour avoir une latence minimum.

Un chiffrement à toute épreuve

Le proxy chiffre rarement ses connexions. Le VPN passe par ce qu’on appelle des protocoles VPN. Le plus répandu d’entre eux est OpenVPN, mais on a aussi Wireguard, encore plus sécurisé, qui se répand. Ces protocoles assurent que chacune de vos connexions soit chiffrée. Il sera impossible à quiconque d’espionner ce que vous faites en ligne. Bien sûr, les protocoles ne sont pas parfaits et il arrive qu’on trouve des failles de sécurité. Mais étant donné que de nombreux protocoles sont Open Source, ils sont corrigés très rapidement.

Des applications disponibles pour toutes les plateformes

À ses débuts, le VPN était difficile à configurer. Il fallait être un as en informatique pour le faire marcher. Aujourd’hui, vous allez sur le site d’un VPN, prenez un abonnement, téléchargez le logiciel pour votre système et vous pourrez l’utiliser au bout de 5 minutes après quelques configurations de base. Par défaut, ces logiciels sont sécurisés et ils vous mâchent le travail en sélectionnant le serveur le plus rapide ou le plus proche de vous.

Vous avez aussi des mécanismes comme le Kill Switch qui coupe la connexion si le VPN est indisponible pendant quelques secondes. Cela évite de vous compromettre, même pendant ces quelques secondes. Par ailleurs, vous avez également des applications pour Android et iOS. Cela vous permet d’être protégé où que vous soyez, dans vos voyages, quand vous vous connectez à un Wifi public, etc.

En conclusion

Nous espérons que ce guide vous aura aidé à comprendre ce qu’est un proxy et qu’objectivement, il vaut mieux passer par un VPN. Car ce dernier possède tous les avantages sans aucun inconvénient. Oui, il faut payer une petite somme, mais c’est un investissement moindre comparé à tous les atouts.

Que ce soit sur la facilité d’utilisation, la vitesse qui décoiffe et la sécurité de vos données. La plupart des fournisseurs ont une politique de zéro donnée. Ils ne gardent aucune information sur vous contrairement aux proxys où on ignore souvent à qui on a affaire.

Désolé, les commentaires sont fermés pour cet article.

Ce site est un seulement un site d'actualité et ne contient aucun lien torrent